Retour sur…Stravaganza – La reine au casque de fer

Rares sont les séries de fantasy à réussir le pari de proposer une histoire convaincante dans un univers cohérent en peu de tomes. La faute évidemment au genre qui veut ça, faire vivre un monde implique forcément de consacrer un minimum de pages à son développement.


L’auteur s’en sort pourtant à merveille en resserrant son intrigue autour du personnage de Viviane, reine de son état mais aventurière dans l’âme. Le lecteur aura le loisir de voyager à ses cotés et de s’émerveiller de la diversité des lieux traversés. Mention spéciale à la ville de Reydin apparaissant en majorité dans le tome 4, un vrai régal à parcourir des yeux. On sent que l’auteur a une formation d’architecte à la base.


Attention également à ne pas rester uniquement sur le premier tome qui est bien plus trivial que les autres, l’intrigue prenant son envol dès le début du tome 2. Bien que le fan service ne disparaisse jamais vraiment (les histoires bonus de fin de tome !), les enjeux deviennent bien plus dramatiques ensuite.


Un trait fin et délicat, une histoire envoutante, difficile de résister à la proposition de ce manga, lecture détente par excellence.

A noter qu’il existe un 7ème tome hors série sorti uniquement au japon pour le moment, mais l’histoire principale est bien terminée avec les 6 tomes sortis chez nous.

Stravaganza – La reine au casque de fer de Akihito Tomi aux éditions Casterman. Série terminée en 6 tomes. 8€45 le tome.

Clément DERRIEN