Sélection Azu Manga : Beastars

Titre débuté en 2016 au Japon, multi récompensé , Beastars commençait à sérieusement attiser la curiosité du public Français.


Mettant en scène des animaux anthropomorphes au sein de l’institut Cherryton, l’histoire se focalise sur les interactions entre les différentes espèces animales. Ces espèces sont priées de bien s’entendre et de ne pas céder à leur pulsions, ainsi les carnivores ne doivent évidemment pas manger les herbivores.


Les ennuis commencent lorsque un herbivore se fait assassiner. Ce meurtre provoque évidemment l’inquiétude des herbivores et une remise en question du système établi.
Au milieu de ça, on suit Legoshi, un loup flegmatique au possible qui n’a clairement aucune intention d’asseoir sa position dans la chaine alimentaire, et pourtant il est vu comme une menace potentielle par les autres animaux plus vulnérables, et est soupçonné du fameux meurtre. Autre personnage marquant, Louis, un cerf, a de grandes ambitions et une fierté débordante malgré son statut d’herbivore. On peut aussi citer Haru la lapine qui est loin d’être aussi innocente et chétive qu’on pourrait le penser.


Clairement ce que cherche à démontrer l’auteure c’est que les apparences peuvent être trompeuses et surtout que le caractère de chacun n’est pas forcément conditionné par sa nature. Cependant il est assez évident que pour qui cherche à aller contre les préjugés le chemin est semé d’embuches.


Pour qui cherche un manga qui sort des sentiers battus et offre une réflexion sur notre société, Beastars est déjà une référence. On se prend déjà à imaginer les développements potentiels, et les possibilités sont nombreuses !

Beastars aux éditions Ki-oon. 12 tomes sortis au japon, série en cours. 6,90€ par tome.

Clément DERRIEN