Sélection Azu Manga de Novembre : L’oiseau bleu de Takashi Murakami

Après s’être intéressé aux liens entre l’Homme et le chien dans Le chien gardien d’étoiles, Takashi Murakami reviens aux relations humaines. Dans le cadre d’une même famille il traite tour à tour la perte d’un être cher, l’accompagnement d’un proche dans le coma ou encore le quotidien d’un couple dont le mari est atteint de la maladie d’Alzheimer.

Si le synopsis peut paraitre peu engageant, il convient de relativiser. L’histoire se fonde principalement sur les mécanismes de restructuration plus que sur le pathos. C’est en cela que l’ouvrage arrive tout de même à véhiculer un message d’espoir. Malgré une histoire très triste, elle ne vire jamais au larmoyant. Une justesse de ton et un équilibre pourtant pas évident à trouver qui rendent ce manga profondément touchant. Sans pour autant se cantonner à son sujet, Murakami profite de son manga pour dénoncer également certaines lacunes du système japonais (mesures médicales insuffisantes, aides à l’accompagnement anecdotiques…) et apporter une réelle profondeur à son récit.

aoi-tori-murakami-june

Concernant la forme, les éditions Ki-oon livrent encore un tome magnifique dans leur collection Latitudes. Le manga est scindé en deux grandes parties qui sont pourtant intimement liées. Chacune de ces parties a le droit à des pages couleurs de toute beauté. Le trait de l’auteur, tout en douceur, convient parfaitement pour ce type d’histoire et permet de contrebalancer quelque peu la tragédie des évènements. A noter pour une fois le choix d’une couverture moins sobre que ce à quoi nous avait habitué l’éditeur dans cette collection, un choix heureux qui, on l’espère, ne restera pas un cas isolé.

 

AoiToriWakuraba1Toutefois il reste important de précise que nous sommes face à un titre très adulte et il est nécessaire tout de même d’être un minimum à l’aise avec le sujet. Si vous penser faire partie de cette catégorie alors il ne faut pas hésiter à se plonger dans cette lecture et découvrir un grand manga.

 

L’oiseau bleu de Takashi Murakami édité chez Ki-oon

DERRIEN Clément

3etDemi100

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *