Sélection Azu Manga : Hell’s paradise


Nouveau Shonen blockbuster des éditions Kazé sorti tout droit du Shonen Jump +, magazine de prépublication numérique au Japon qui a vu naître certains des meilleurs titres de ces dernières années tels que Route End ou Fire Punch.
Dans la lignée de ces titres, Hell’s Paradise propose donc une histoire aux accents plus matures que le shonen moyen. Mais est-ce que les ambitions de ce nouveau titre sont à la hauteur des attentes que l’on peut placer en lui ?


Au niveau du dessin, l’action est bien rendue et le trait pêchu, mais coté scénario, à première vue, pas de quoi crier au génie : le gouvernement décide d’envoyer des condamnés à mort sur une île pour récupérer un élixir d’immortalité sensé s’y trouver. Cependant, le héros, Gabimaru, est un original. Outre sa puissance, visiblement démesurée, il semble n’éprouver aucune émotion et donc se fout globalement de tout. L’anti-héros par excellence.


Mais surtout l’autre personnage central,celui qui intrigue tant, ce n’est pas Sagiri, l’exécutrice intègre qui accompagne le héros, mais bien l’île sur laquelle se retrouvent les personnages. Ce qui interpelle en premier lieu ce sont les victimes qui ont réussi à en revenir, changés en cadavres “fleuris”. Qu’est ce qui à pu provoquer de tels spectacles ? Et puis vient le moment de la première rencontre avec la faune locale, des monstres difformes et grotesques qui rappellent grandement les hollow de Bleach. Leur aspect vient en complète contradiction avec le cadre bucolique. A peine le temps de se remettre de ces visions cauchemardesques et le tome se clôt déjà, laissant de nombreuses interrogations et surtout une furieuse envie de retourner parcourir l’ile pour en apprendre plus.


Hell’s paradise de Yuji KAKU aux éditions Kazé. Série en cours avec 5 tomes au Japon. 7,29€ par tome.
Clément DERRIEN